Treks et rando : trucs et astuces pour bien vivre la météo

A l’approche du départ d’un trek, je reçois de nombreuses questions - souvent inquiètes - au sujet de la météo et de comment faire pour rester au chaud, même la nuit, même quand il pleut... Éléments de réponses et quelques astuces faciles à mettre en place pour vivre au mieux ces aventures, par tous les temps !

Questions climatiques et météo...

La plupart de mes treks se déroulent 100% en extérieur, ce qui veut dire que nous passons aussi la nuit dehors. J’aime vivre cela et partager ensemble cette connexion unique avec la nature.

Or en montagne, même en plein été, il peut faire frais (voire froid) la nuit (proche de zéro degrés), et il pleut parfois abondamment... Ceci fait partie de l’aventure, et renoncer un peu au confort permet aussi de se rencontrer plus en profondeur. Cependant, le but n’est pas de souffrir ni de greloter, et c’est là que quelques astuces rentrent en jeu !
 
Prenez un jeu d'habits secs de rechange ! Après avoir enfilé chaussettes, sous-vêtements, t-shirt, pull et pantalon (ou une paire de collants) secs, on se réchauffe beaucoup plus vite. Pas besoin d’une grosse épaisseur, mais gardez-les bien au sec (sac plastique ou sac étanche) quitte à remettre ceux qui sont encore un peu humide le matin pour la marche.
 
Vive le bonnet ! Notre tête est source de notre principale déperdition de chaleur... alors même en été, emportez un bonnet, et dormez avec.
 
La bouillotte du marcheur ! Remplissez d’eau chaude votre gourde avant d’aller dormir, fermez-la (très) bien, glissez-la éventuellement dans une chaussette et hop au fond du sac de couchage !
Plutôt nu que trop habillé ! Votre sac de couchage ne génère pas directement de la chaleur, il garde celle que vous dégagez. Dans ce sens si vous portez trop d'habits pour dormir, il ne se réchauffera pas. Je recommande donc de dormir en sous-vêtements ou avec une couche d'habits, sauf conditions extrêmes.
 
Manger chaud... bien souvent le soir la fatigue arrive en même temps que le soleil part. C’est donc important de boire et manger chaud.
 
Chapeau de pluie et parapluie : je sais que cela peut paraître ringard et old school, mais un chapeau de pluie léger et/ou un petit parapluie léger aussi apportent un confort bienvenue en cas de pluie insistante.
 
Investissez... au bon endroit ! J’y reviens à la rubrique matériel (en construction), mais si vous souhaitez laisser quelques sous à votre marchand de matériel de trekking, choisissez les bons objectifs et visez les pièces essentielles : matelas, sac de couchage, chaussures confortables et profilées, veste de pluie et doudoune. Le look, le dernier pantalon à la mode ou le gadget (même si j'affectionne certains gadgets!) qu'essaie de vous ajouter le vendeur, ce sera pour la prochaine fois (ou pas!).
 
Coup de soleil ? En montagne, le soleil marque les visages, et alors que nous marchons ou passons des forêts ombragées à la prairie ouverte, il n'est parfois pas très instinctif de sentir le coup de soleil arriver... En cas de grand beau temps ou de léger voile de nuage, je conseille de se couvrir la tête (casquette ou chapeau à larges bords (celui de pluie va très bien)) et de porter des habits à manche longues (chemises avec tissus qui protège des UV, pull en laine mérinos légère à manches longues...) ainsi que des lunettes de soleil. Si vous choisissez de mettre de la crème solaire, pensez à des marques « Bio » comme Lavera ou Weleda. Elles laissent parfois quelques traces sur la peau mais ne polluent pas l’environnement et les eaux avec de nouvelles matières chimiques.

Retrouvez d'autres astuces en lien avec les treks de Un Monde...
- questions d'hygiène et de santé, et d'eau potable