Facilitation & intelligence collective

Evoluer ensemble et développer des projets qui prennent soin des humains impliqués et des ressources en jeu ?


Permettre à chacune et chacun d'évoluer aussi au fil du temps et des étapes du développement du projet qui nous rassemble ?

 

Puiser dans les outils à disposition et des processus éprouvés avec assez de souplesse pour qu'ils restent un soutien pour notre réalité singulière ?
Faciliter des espaces et faire émerger l'intelligence collective?


Oui, c'est possible !  C'est ce que je vis depuis plusieurs années avec les collectifs que j'accompagne, parfois au gré d'un défi à traverser, parfois pour parcourir ensemble un bout de route plus long ou tracer une destinée qui nous rassemble et nous ressemble... 


Afin de donner vous donner quelques repères et de vous dire mes approches favorites, retrouvez ci-dessous un avant-goût des possibles. Et en même temps, avant de bien faire les choses, il est important de se demander si nous faisons les bonnes choses... je me réjouis donc d'échanger avec vous pour nous en assurer !


d'abord un mot sur ma posture...

Faciliter des espaces d'intelligence collective, de co-création voire de médiation c'est pour moi :

1. Garder le dos ferme (solidité des expériences et des outils),

2. Avoir le devant souple (s'adapter avec souplesse et élégance aux réalités du moment et du collectif)

3. Rester le coeur ouvert (à l'écoute des intuitions, des signes visibles ou moins visibles, de l'humanité commune et du lien à la nature)...
C'est ainsi que je nous emmène volontiers dans l'exploration passionnante et passionnée de la coopération et de l'apprentissage !


quelques références...


la Dynamique participative et la sociocratie

Un peu de rigueur pour rester libre ? Je suis convaincu qu'avancer en intelligence collective, décider à plusieurs et incarner une démarche participative demande de s'appuyer sur des processus rigoureux, avec une grande clarté sur "ce que nous sommes entrain de faire et comment nous le faisons".

 

"Horizontalité" ou "participatif" riment encore trop souvent avec discussions interminables et répétitives, décisions à l'arraché remises en cause à la prochaine occasion, découragement et finalement... désinvestissement des forces vives et perte de confiance dans les démarches qui nous enthousiasmaient au départ. Pourquoi ?

 

Je constate que de nombreux collectifs élaborent leur gouvernance non seulement en s'appuyant davantage sur une compréhension vague de bonnes pratiques, et aussi "en réaction" avec de précédentes expériences décevantes, au contact par exemple d'un management classique très hiérarchique et frustrant. Or, faire "contre" c'est se nourrir de la même énergie...

 

Les outils de la Dynamique participative (c'est à dire une sociocratie qui ose évoluer) sont une réponse puissante pour prendre des décisions par consentement, organiser une structure, clarifier les rôles de chacun, rassembler des valeurs communes, etc... et surtout nous invitent à grandir chacun.e dans notre relation au pouvoir, à la confiance en soi et dans le collectif, à nos valeurs de vie et notre responsabilité.

 

C'est aussi grâce à une rigueur et une appropriation des processus et une posture individuelle (vous avez dit Personne source ? voir ci-dessous) que nous pouvons réaliser nos projets, évoluer et... faire évoluer les processus qui nous soutiennent. J'ai d'ailleurs acquis l'essentiel de ces outils lors de mes années de collaboration avec l'entreprise Ordinata et célèbre de pouvoir leur donner aujourd'hui ma couleur et mes supports tout en restant fidèle à leur intention première.

 

3 résultats choisis dans le changement possible grâce à la dynamique participative :

  • de la clarté et des processus éprouvés pour décider sur quoi on décide ensemble (ou pas !)... et comment;
  • une gouvernance vivante et évolutive, qui s'adapte à la réalité de chaque équipe au fil du temps et de ce qu'elle traverse ;
  • des personnes qui prennent leur place et leur responsabilité... et qui ainsi ont davantage l'espace de contribuer que de se plaindre !

les Principes source et la personne source

Réconcilier une gouvernance partagée, une forme d'horizontalité avec la réalité d'une certaine verticalité ? Mettre des mots et de la clarté sur la place particulière de chacune et chacun, sur les notions de confiance (qui permet de confier des projets) et de responsabilité ? Redonner la place aux intuitions même dans un pilotage très pragmatique ? Voilà quelques uns des éléments sur lesquels les Principes Source de Peter Koenig posent des mots et des possibilités d'action.

 

Ce dernier dit d'ailleurs de ceux-ci qu’ils sont vieux comme le monde et qu'il les a simplement mis en mots. Il s’est au départ demandé pourquoi certains projets réussissent alors que d’autres, tout aussi valables sur le papier, ne décollent jamais. Des réponses qu’il a obtenues, il a décrit les principes sources et a pu ensuite vérifier combien ces principes sont pertinents dans le monde des collectifs, des entreprises… et dans tous les projets où œuvrent des personnes source !

 

Dans l'exemple d'un projet, la Personne source est celle qui va avoir l'idée initiale, et qui va prendre l’initiative et le risque de la concrétiser. Tout au long du projet, elle va se poser la question de savoir quel sera le prochain pas qui aura du sens, qui sera en accord avec les valeurs et la vision de ce projet. Et entre deux pas... son état est celui du doute ! C'est là que l'intelligence collective est un soutien pour se décider.

 

Au cours de ce projet, elle sera certainement amenée à confier à d'autres personnes source des champs, des parties de ce projet afin qu’il se réalise pleinement (« à plusieurs, on va plus loin ! »). Chacun est alors source de son domaine, et source spécifique du point de vue de la personne qui lui a confié ce domaine (qui lui a « fait confiance »).

 

Aucune approche n'a autant boulversé ma manière d'accompagner les collectifs et les individus, c'est dire si cela me tient à coeur ! J'ai d'ailleurs contribué (par les images et le graphisme) à l'édition du premier livre sur les Principes Source, écrit par Stefan Merckelbach.

 

Trois résultats choisis dans ce que permet l'exploration des Principes source :

  • une libération (!) pour chacun, y compris les responsables, en mettant des mots sur une réalité souvent tacite ou ignorée... pourtant vielle comme le monde ;
  • une manière nouvelle de confier des champs d'action (de source) plutôt que déléguer des tâches, pour un collectif à son plein potentiel ;
  • enfin une intégration entre gouvernance horizontale, verticalité et responsabilités différenciées.

 


LE Forum ouvert (open space technology)

L'émulation et les échanges déterminants d'une pause café poussés à leur apogée pendant plusieurs heures ? Le Forum ouvert, d'une durée d'un à deux jours, c'est vivre de plein fouet la réalité de l'intelligence collective, et bénéficier de l'implication de chacune et chacun... pour des résultats véritablement co-construits. Attendez-vous à être surpris !

 

C'est à la fois un temps préparé minutieusement et dont l'ordre du jour est pourtant élaboré collectivement le jour-même, selon les élans et les questions qui passionnent.

 

Fonctionnant d'une dizaine à plusieurs centaines de participant.es, le Forum Ouvert est une occasion unique, joyeuse, subtilement aventureuse, de dépasser les grands discours et de passer à l'action avec la réalité de ce qui nous concerne et nous implique.

 

Pour vous donner une petite idée, le Forum Ouvert fonctionne avec 4 principes

1. Les personnes présentes sont les bonnes.

2. Ce qui arrive est ce qui pouvait arriver.

3. ça commence quand ça commence

4. Quand c'est fini, c'est fini !

Et une loi (que j'adore !) : "Si tu ne contribues plus et n'apprends plus, utilise tes deux pieds et rends-toi ailleurs..."

 

Sensible à l'histoire des processus, leurs intentions premières, j'avoue être particulièrement touché par la clarté, l'ouverture et la confiance dHarrison Owen, source du Forum Ouvert, et "vibrer avec" sa posture de facilitation... 

 

Trois résultats choisis parmi ce que permet de vivre un Forum ouvert :

  • une expérience souvent fondatrice pour la confiance dans l'intelligence collective;
  • des actions prioritaires choisies ensemble et portées par des personnes concernées;
  • l'occasion en or pour les dirigeants de bénéficier du potentiel caché des équipes et de vivre du "nous" malgré les différences et les différends.

L'approche appréciative (appreciative inquiry)

Et si, plutôt que de s'évertuer à résoudre les problèmes, en analysant laborieusement d'où ils viennent, nous nous penchions sur nos forces et nos aspirations ? Dans tout système il y a quelque chose qui fonctionne ! En favorisant les échanges autour de ce qui nous inspire, en osant rêver grand avant de se mobiliser concrètement pour le changement dans le quotidien de notre travail ou de nos choix, l'Appreciative Inquiery nous invite à changer de paradigme et avancer vers un futur inspirant et solide, qui transforme à la fois la posture de chacun.e et nos manières de questionner le réel et les défis (et problèmes !) qui s'y présentent inévitablement.

Trois résultats choisis parmi les bénéfice d'une démarche en Approche Appréciative :

  • un changement de paradigme et de regard dans les défis rencontrés par une équipe
  • un plan d'action qui s'appuie sur les forces, ressources et des valeurs communes
  • vivre des moments forts autour de ce qui motive les membres d'une équipe et ce qui fonctionne déjà

le P.a.E.I

Quatre lettres un peu mystérieuses qui cachent une analyse dynamique de l'état d'évolution d'une entreprise, d'une équipe voire d'une personne. En partant du principe que mener un projet commun est avant tout une histoire de contrôle et de souplesse et en dirigeant ces deux mouvements vers l'intérieur et vers l'extérieur d'une structure, Ichak Adizes pose des questions simples et pertinentes : qu'en est-il 

 

Les réponses données, sous forme de force relative de ces quatre lettres, nous permet de savoir où mettre nos efforts, nos moyens financiers et humains, notre énergie... selon la prochaine étape qui nous attend !

 

Trois résultats choisis dans le questionnement du PAEI :

  • mettre la patience au bon endroit (ce fameux "faire les bonnes choses" que j'évoque plus haut ;
  • un regard synthétique et partagé sur une réalité souvent complexe, avec moyen d'analyse dans le temps ;
  • un outil utile pour mettre les bonnes personnes aux bons postes.

...et finalement

Citons encore les Accords Toltèques, l'Ikigaï, le Visual Thinking... et bien sûr la Communication NonViolente (CNV) ! J'ajoute que celles et ceux qui ont déjà travaillé avec moi savent que j'aime les grands cartons colorés, la créativité avec des feutres à gogo, des ciseaux, des papiers de toutes sortes ... et que j'affectionne bien moins les power points et les longs discours théoriques.


Une première étape ensemble ?

Au-delà des approches et des outils, travailler ensemble est surtout une question de rencontre. Vous accompagner, c'est donc à chaque fois une nouvelle aventure !


Aucun groupe, même si ses statuts ou ses buts peuvent sembler familiers, n'est semblable à un autre, ne serait-ce que par l'unicité de son histoire et des personnes qui lui donnent vie.

 

C'est autour de ces échanges, de vos besoins (parfaitement clairs ou encore un peu dans le flou), de mon expérience et des ressources à notre disposition ci-dessus (que j'enrichi volontiers de vos propres apports), que je me réjouis de cheminer avec vous.


Appelez-moi au 0041 78 822 33 61 ou écrivez-moi un email pour explorer ensemble les possibles.

Retrouvez aussi mes coordonnées complètes sur la page contact.

 

Restons en lien via le réseau LinkedIn