Treks et rando : hygiène, santé et eau potable

Passer plusieurs jours dehors, c'est aussi s'adapter à des conditions qui sortent de nos habitudes. Voici quelques astuces en réponses à des questions toutes naturelles !

 

Cette page est en construction... merci d'y apporter vos éventuels commentaires et retours d'expérience !

trekking en groupe avec Un Monde

Se soulager... (piPi-caca)

"Bien chier dans les bois" (c'est aussi le titre d'un livre sur ce sujet !)

Petite et grosse commission : nous avons pris l’habitude de faire nos besoins dans de l’eau potable plutôt que dans la nature dont nous venons pourtant. Il peut être donc parfois intimidant d’aller se soulager dans les bois... quelques mots donc sur ce besoin tout naturel.
Pour vous-même : emportez un peu de papier toilette ré-enroulé pour minimiser le volume, et garde-le dans un sac type «ziplock » pour le tenir au sec. Emportez aussi un petit flacon de désinfectant pour les mains, à utiliser après ET avant votre affaire. Vos muqueuses intimes et vos compagnons de route seront reconnaissant de ces gestes d’hygiène.
Pour la nature (et pas seulement) :  Faites vos besoins à 10 mètres au moins des sources d’eau potable et des rivières. Et de grâce, enterrez vos étrons et votre papier toilette (voire brulez au préalable ce dernier si le cadre le permet, ou le bruler sur le feu de camp). L'idéal est de faire un petit trou dans le sol (« cat hole ») à reboucher après, j'apporte de petites pelles pour cela (la pelle est pour la terre, pas votre crotte!). Vous pouvez aussi rapporter votre papier sale et le brûler dans le feu de camp. Si la terre est trop dure, trouvez quelques gros cailloux pour recouvrir le tout.

 

hygiène quotidienne

Lavages de dents : pour les dents comme pour le reste, pensez à des produits biodégradables et utilisez-les avec parcimonie en évitant de polluer les eaux.
Opération mains propres : sans en faire une manie, pensez à vous laver quotidiennement les mains. Le plus efficace est une lavage au savon (très peu de savon suffit), ou d'utiliser du gel désinfectant, en particulier avant de cuisiner pour le groupe.
Douche et bains : Sauf en cabane, nous n'avons pas la possibilité de prendre une bonne douche chaude... et de tout manière, en passant la journée dehors, cuisinant autour du feu et marchant plusieurs heures, nous finissons tous par retrouver nos odeurs corporelles sans artifices :-). Si nous avons assez d'eau, vous pouvez toujours vous débarbouillez en chauffant de l'eau sur le feu. Ici aussi, peu de savon suffit et versez l'eau salle loin de la rivière.

spécial femmes

Et si j’ai mes règles pendant le trek ? Bienvenue au cycle des lunes ! Vous êtes plus aguerries que moi sur ces questions, mais je recommande néanmoins l’usage de gel désinfectant pour les mains avant toute manipulation de serviette ou tampon, et pour le confort une petite boite de lingettes humides est bienvenue. Brûlez au moment du feu ces lingettes et autres produits hygiéniques (l'odeur du sang incite les animaux à les déterrer).

 

eau potable

On boit quoi ? Boire suffisamment est fondamental aussi en trek, même quand il fait moins chaud et que la sensation de soif est moins présente. En buvant de l’eau potable, vous ménagez vos intestins et donc vos forces. Même si parfois les sources sont clairement établies, les eaux « claires » ne sont pas toujours potables (pollutions agricoles ou organiques en amont). J’emporte lors des treks de Un Minde un filtre à eau (type Katadyn Base Camp ou Katady Vario) pour remplir les gourdes du groupe. Pour gagner en autonomie, vous pouvez emporter un filtre Katadyn BeFree de 1 litre, en plus d’une ou deux gourdes « en dur » à garder avec vous.

 

Préserver l'eau : Filtrer l'eau est une chose, prendre soin de l'eau disponible est en une autre, pour notre groupe et ceux qui passeront ici un autre jour. Merci pour cela de suivre aussi les petits conseils. De même, porter des habits garantis sans PFC (PerFluoroCarbures). C’est la matière qui est utilisée pour imperméabiliser de nombreux vêtements de sport. Ils sont extrêmement polluants et se retrouvent aujourd'hui même dans de petits lacs de montagne, amenés là par la pluie en passant pas nos vestes...

 

Condition physique

J’annonce aussi clairement que possible l’ampleur des journées de marche, afin de pouvoir vous positionner. Dans tous les cas, les activités que je propose ne sont pas orientées vers la performance.

 

Néanmoins, marcher plusieurs jours de suite avec un sac à dos n’est pas anodin, vous pouvez donc vous préparer si cela vous soutient :
- portez vos chaussures ! Si elles sont neuves, portez plusieurs heures (jours) vos chaussures de marche, même en ville ou chez vous, afin de les former à vos pieds.
- allez vous balader et marcher, tout simplement !

Retrouvez aussi d'autres pages de conseils et astuces concernant les treks et randos :

- Rester au chaud et bien vivre avec la météo...

Écrire commentaire

Commentaires: 0